Alimentation et acné

Acné

L'acné est une affection de la peau se manifestant par la présence de comédons (points noirs et blancs), une inflammation et parfois des papules et pustules. L’acné apparaît le plus souvent sur le visage, le cou, le dos et la poitrine, car les glandes sébacées sont les plus grandes et les plus actives dans ces zones. Ces glandes sébacées, productrices de sébum, sont influencées par les hormones. Bien que cette affection soit plus fréquente à l'adolescence, elle peut se poursuivre ou apparaître à l'âge adulte lors de périodes de bouleversements hormonaux comme les cycles menstruels, la grossesse et la ménopause. L'acné survenant à l'âge adulte, est souvent désignée sous le terme d'acné hormonale. Les changements hormonaux ne sont qu'une partie du tableau, le mode de vie contribue à sa progression : les émotions, l'inactivité physique, le niveau de stress, le type d’alimentation, le manque de sommeil, le maquillage et parfois les soins de la peau inadaptés.

Lien entre alimentation et acné

La recherche a montré clairement que l’alimentation influence l’apparition et la gravité des lésions d’acné et que le changement de certaines habitudes alimentaires peut réduire considérablement les symptômes. Une alimentation équilibrée comprenant des protéines adéquates, des glucides à faible indice glycémique et des graisses saines devrait être au centre du traitement pour toute personne souffrant d'acné, en plus de tout traitement recommandé par le médecin.

Comment les aliments influencent l'acné

La plupart des acnés commencent pendant la puberté, en raison des changements hormonaux. La testostérone et l’IGF-1 (Insuline-like Growth Factor-1) sont les deux hormones les plus étroitement liées à l'acné. Or, certains aliments sont capables d’augmenter ou de faire baisser le taux de ces hormones. 

L'acné est fréquente dans les pays qui suivent un régime alimentaire occidental. Les mécanismes biologiques liant ce type d’alimentation à l'acné semblent être associés aux effets hormonaux. En effet un régime occidental riche en sucres et en graisses saturées est suceptible d’augmenter le niveaux d'IGF-1 et celui de l’insuline, rendant ainsi les androgènes et leurs précurseurs plus disponibles. Les hormones androgènes et l'IGF-1 influencent la production de sébum, contribuant ainsi au développement de l'acné.

A l’inverse il est désormais prouvé que l'effet de ces hormones peut être modifié en adoptant un régime alimentaire plus sain. Une alimentation anti-acné induit une diminution significative de la testostérone disponible et de l'activité de l’IGF-1. Cette diminution se traduit par une amélioration de l'acné, ce qui confirme à nouveau le lien avec l'alimentation.

Bien manger pour soigner l'acné

Une alimentation saine vous permet de limiter le développement des boutons d’acné en apaisant l’inflammation de la peau. L’alimentation vous aide à mieux contrôler les hormones associées à l’acné tout en apportant des nutriments essentiels à une peau saine.  Cela consiste à consommer davantage de protéines de qualité, des glucides à faible indice glycémique comme des féculents non raffinés, des graisses insaturées plutôt que les graisses saturées ainsi qu’une consommation importante de végétaux riches en antioxydants et fibres sous forme de noix, fruits et légumes frais et de limiter la consommation de plats transformées, de sucreries et de boissons sucrées.

Un suivi diététique avec une diététicienne

Il est important de comprendre qu’il n’y a pas un super aliment, et certainement pas un supplément, qui déterminera la santé de votre peau à long terme. C’est pourquoi il est recommandé de considérer l'alimentation dans sa globalité en collaborant avec un diététicien. N’hésitez pas à consulter un professionnel de la nutrition.


Questions fréquentes sur le suivi diététique et l'acné

Manger de temps en temps des denrées peu recommandées ne cause pas de l’acné ; le problème provient d’une surconsommation ou d’un apport trop fréquent. Il n’existe pas de données qui déterminent la quantité « limite » d’un aliment à consommer pour prévenir l’aggravation de l’acné. C’est pourquoi la prise en charge doit être personnalisée car ce ne sont pas tous les aliments qui affectent l’acné, et pas chez tout le monde. Cependant toutes les peaux bénéficient d’une alimentation saine.

  • Peau Nutrition
  • Silvia Gardiol Zosso
  • Bachelor HES-SO Nutrition et diététique, Genève
  • Diététicienne ASDD, nutritionniste
  • Rue du Rocher 52, 2000 Neuchâtel, Suisse
  • 079 718 09 03
  • info@peau-nutrition.ch

Diététicienne professionnelle de la santé

Nous utilisons des cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.